Avec des si...journal étrange.

Publié le par esquisa

Avec des si...by Esquisa
Mélange de tension, de douceur, de force, de féminité... Ça, c'est pour la photo dont je me suis inspiré.  
  Merci Monsieur Abrigo.
Et voici pour le texte.… pour vous inviter à la reflexion.
   Merci Monsieur Conche.
 
               Si j'avais eu quelque aptitude particulière...
 
        Si j'avais eu quelque aptitude, comme au dessin (je dessine assez bien mais sans talent), à la caricature, à la peinture, à la sculpture, à la gymnastique, à la danse, à la musique ou au chant, à la poésie, quelque imagination romanesque, quelque supériorité en un sport quelconque, quelque habilité ou ingéniosité mécanique, quelque inventivité technologique, quelque facilité à apprendre les langues vivantes, quelque don à me représenter le nombre et les espaces, quelque faculté exceptionnelle d'observation, si dis-je, j'avais eu, d'une manière marquée, l'une ou l'autre de ces aptitudes, n'eussé-je pas eu la tentation de briller comme caricaturiste, ou aquarelliste, ou violoniste, ou danseur, ou chanteur ou poète, ou romancier, ou sportif, ou inventeur, ou linguiste ou [...] que sais-je ? N'eussé -je pas voulu me "faire un nom" dans tel domaine particulier devenant ainsi un homme réduit, un homme partiel ? Dénué d'aptitudes particulières, j'ai pu être un homme universel, un "honnête homme" dans le sens du XVII è siècle. Mais la philosophie ne suppose t'elle pas, dira-t-on, à la fois un intérêt pour les idées et une abstraction qui sont loin d'être, l'un et l'autre fort répandus ? Sans doute, mais l'aptitude à l'universel se distingue de toute autre aptitude particulière. Elle est liée à l'exercice, au fonctionnement même de la raison. L'incapacité des humains à la philosophie, qui est assez générale, tient à leur peu d'intérêt pour la vérité, lorsqu'elle n'est considérée que pour elle-même, en dehors de tout service. Chacun à souci de ce qui se rapporte à ses projets et des significations qui le regardent, très subsidiairement du grand problème de la signification de l'homme, cela, souvent, parce que la religion, lui ayant fourni une réponse, lui épargne de se poser la question.

Extrait de "Avec des Si ...journal etrange" de Marcel Conche

Publié dans esquisa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

korri 18/02/2008 11:13

Vais me remettre a la muscu moi ;-)

esquisa 20/02/2008 22:25

Avec une sculpturale gonzesse pareille au lit, t'as plutôt intérêt d'avoir des abdos chocolat et non KRO, je te l'accorde.

Sabine 18/02/2008 09:44

De jolis très. On voit bien la tension qui tire sur les bras mais un peu moins sur sa cuisse droite (contrairement au mollet). A part ce petit truc qui m'a génée, je suis toujours fan. Encore!

esquisa 20/02/2008 22:23

Pour la cuisse, les tensions n'apparaissent pas car elles sont dans l'ombre. Merci pour cette critique constructive qui peut me permettre d'aller au delà du modèle.

coralie Gathor 18/02/2008 09:09

un peu de philo avec une magnifique esquisse,du beau trait et des mots avec plein d'idées et de réflexion,tout cela se tient et me ravit.C'est vrai que sans paresse,on peut arriver à l'observation d'une oeuvre picturale à autant de retour sur le sens de la question qu'avec un texte qui lui,nous y conduit imparablement

esquisa 20/02/2008 22:21

Merci Coralie de lire les textes, je suis heureux d'inspirer des réactions.

NINI 16/02/2008 20:13

J'aime beaucoup celui-là !! J'aime l'idée du mélange des genres et ton dessin est pas mal du tout (lumière, ombres, proportions, ...)Bises

esquisa 20/02/2008 22:19

Un subtil mélange qui m'a demandé beaucoup de recherches, merci des compliments.

France 16/02/2008 18:36

Il ne faut pas que l'élastique lâche dis donc ! Tu dessines bien et en plus il y a des textes intelligents . Bien ! Continue. Bon week end.

esquisa 20/02/2008 22:18

J'avais envie de dessiner une paire de ciseauximagine la chute!!!!!!