Ombres Blanches

Publié le par esquisa

Ombres blanches by Esquisa
Ils y sont tous... Verlaine, Proust , Cicéron, Gracq, Sterne , Barbery, Shakespeare, Roth , Rankin, Austen, Hardy... je les ingère et les déguste en les palpant, mes yeux percent la couverture, s'affolent dans la quatrième de couverture à la recherche de l'information nécessaire à ma folie du jour. Je touche, je progresse avec toute la ferveur qui me gagne, je caresse avec effervescence, mon coeur s'emballant à l'instinct.. Je frémis non pas d'impatience mais de peur que m'échappe un morceau , une once  un éclat de ce plaisir.
Féminine et sûre de moi dans la rue, je suis devenue une Ombre Blanche. L'ombre de mes personnages , those haunting characters forever and a day, l'ombre de ces auteurs magiciens. Je ne repars jamais les mains vides et je suis apaisée par l'attente du calme qui m'atteindra quand , doucement, avec soin, avec délicatesse, j'entendrai le bruissement de la première page. De la deuxième. . Le bruissement qui annonce une nuitée tardive et plongée dans une semi pénombre. Notre chambrée sera éclairée, assez pour lire, assez pour que l'autre puisse dormir. Il y aura assez de luminosité pour que je puisse lire, l'oeil sortant à peine de la couverture, le drap n'exposant qu'à moitié les lignes, la chaleur m'inondant pour me permettre de m'enfoncer dans les mots, dans leurs sens. Parfois, une seconde, ma main se tendra pour atteindre le dictionnaire et y combler quelques-unes de mes ignorances, je ne m'en rendrai pas compte, mon esprit sera en simple attente, n'aura pas besoin de grimacer ou de s'appesantir sur ce moment de partage : le livre et le dictionnaire, mon Dieu, trop souvent délaissé par le commun des mortels, vont de paire.
Je lirai jusqu'à épuisement, quand mes yeux baisseront un voile sur la typographie pour m'ouvrir une autre réalité, celle de mon imaginaire.
J'aime lire et j'aime flâner dans Ombres Blanches.
Vous pourrez m'apercevoir entre deux de leur rayonnages. Je suis souvent là, entre deux pages... de celles qui sont là... Gary, Khan, Barjavel, Rabelais, Rey, Follet, Doyle, Sand et Buzzati...

Publié dans esquisse de ressentis

Commenter cet article

mom 17/07/2008 21:50

superbe! a+

Eric LOW 01/04/2008 10:27

je me retrouve assez là-dedans !bonne lecture !

Carbo 26/03/2008 10:54

J'aime bien l'oeil sortan à peine de la couverture. (Il fait froid hein! -->[])Belle ambiance de lecture, et de soif... de lecture! Ca sent le vécu ;-)

esquisa 27/03/2008 21:41


En parlant de lecture je vais profiter de ces six prochains mois pour lire et profiter de ma petite famille
Ciao


renaudb 21/03/2008 23:05

belle compo en noir et blanc. Je partage ton goût pour la littérature

esquisa 27/03/2008 21:42


L'alignement des mots sur un papier bien choisi procure tellement de plaisir
A bientôt


coralie Gathor 21/03/2008 08:38

quel beau voyage..attends,j'arrive!

esquisa 27/03/2008 21:42


Je suis impatient